En Marge

1967 - 2017 50 ans

Le 17/02/2017

En 1967, des Liégeois ont demandé à la Commune de Theux l'autorisation de fouiller le puits du château.  Des Theutois se sont joints à eux.  L'aventure commençait.
Travaux de dégagement, déblais, nettoyages, entretiens, consolidation par gunitage, fêtes, spectacles, fouilles archéologiques, publications, électrification ont émaillé cette vie de 50 ans au château.  Avant l'an 2000, les Compagnons ont été les moteurs d'un dossier pour la réalisation du Centre d'accueil dans le balloir.On peut dire aujourd'hui que ces 50 années de labeurs divers représentent les plus gros travaux entrepris depuis 1800, l'année de déclaration du château en ruines.Sans ces interventions, parfois très conséquentes, l'accès au site aujourd'hui ne serait plus possible pour des raisons de sécurité.
Cette année 2017 sera donc marquée par cet anniversaire de 50 ans.  Un beau bilan.
Une expositions en plein air de photos dans le château retracera ces 50 ans : une photo par 5 ans d'activité.




Inauguration du four à pains

Le 19/11/2015

Le 27 juin dernier a eu lieu l'inauguration de la restauration du four à pains.  en présence des édilités communales et des Compagnons de Franchimont




L'escalier du perron

Le 19/11/2015

Dans la haute cour, deux escaliers menaient à l'étage du bâtiment nord du château.  Une première intervention par les Compagnons de Franchimont avait eu lieu il y a de nombreuses années.  Depuis plusieurs mois, nous envisagions de restaurer la partie ouest, en très mauvais état.  C'est chose faite.  Il a déjà été utilisé à la dernière Foire Médiévale.  Quelques photos montrent l'évolution du chantier.




Chantier de restauration du four à pains

Le 05/11/2014

Quelques photos du chantier du 19 octobre 2014 La dernière photo date de 1970.




Les Compagnons de Franchimont

Le 17/06/2014

Les Compagnons de Franchimont travaillent au château depuis 1967 c-à-d depuis 47 ans, que ce soit pour y faire des fouilles ou pour exécuter des travaux de rénovation, de consolidation et de dégagement.  Certains habitent hors commune.  Tous sont bénévoles.  De nombreuses compétences cohabitent au sein de l’association : archéologique, technique, linguistique, artistique, culturelle, touristique, de gestion. Les fouilles ont permis de découvrir la véritable histoire du château ainsi que la publication de plusieurs ouvrages.  Elles ont été menées par Patrick Hoffsummer, Docteur en Archéologie et, aujourd’hui, Professeur à l’Université de Liège.  Depuis 1977, ils ont réalisé une consolidation systématique du château par le procédé de gunitage qui consiste en une injection de béton sous pression dans les joints des murs.  Une analyse un tant soit peu compétente et objective montre que si les grandes restaurations par gunitages, principalement à l’aide de nacelles télescopiques, n’avaient pas été réalisées, le château ne serait plus qu’un tas de pierres interdit au public.  Cette consolidation est toujours pratiquée aujourd’hui. Toute l’électrification actuelle du château, intérieure et extérieure, a été réalisée par les Compagnons : coffrets, tranchées, placement des câbles, raccordements… Un appel est fait pour étoffer les rangs.